Bonjour,
Je vais aborder un sujet aujourd’hui qui, j’en suis sûr, concerne une grand nombre de personnes. Qu’est-ce qui fait que nous en sommes là où nous en sommes aujourd’hui ? On entend bien sûr la réponse universelle qui dit que nous sommes le résultat de nos choix d’hier ainsi que de nos non-choix.
Et c’est VRAI.
Si on creuse un peu plus et que l’on cherche au fond de soi les réponses, en fait il n’y en a qu’une : 
Nos peurs ont pris la décision à notre place.
Nous sommes imprégnés de peurs, plus ou moins grandes ou nombreuses selon notre parcours de vie et notre éducation. Rappelons-nous quand nous avons appris à marcher : on se lève et on fonce, et on recommence encore et encore jusqu’à ce que nous soyons autonome dans nos déplacements. La peur ne viendra que si les adultes nous la transmettent parce qu’ils ont peur que l’on tombe. Enfant, nous avons appris à avoir peur et on l’entretient en tant qu’adulte. 
Maintenant j’ai une question importante : Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur ?
Quand on se pose cette question, on peut se dire alors que nous ferions telle ou telle chose, que certaines décisions seraient différentes, que nous ferions un autre travail ou que nous habiterions dans un autre endroit, que nous serions peut-être en couple avec quelqu’un d’autre …
Il y a une multitude de peurs et certaines seront plus présentes que d’autres. J’en ai identifié un certain nombre que vous reconnaitrez sans doute : peur de ce que pense les autres, peur de se jeter dans le vide, peur de parler en public, peur de réussir, peur d’échouer, peur d’avoir peur, peur d’être malade, peur de mourir, peur d’avoir un accident, peur d’être quitter par son conjoint, etc, … La liste est longue parce que nous sommes très doués pour l’alimenter.

Les 2 plus grandes peurs de l’Homme

Mais je dirais que, sans se tromper, nous sommes sûrs que toutes ces petites peurs sont en fait une conséquence des 2 plus grandes peurs de l’homme qui sont « La peur de ne pas être à la hauteur » et « La peur de ne pas être aimé ».
Ça vous parle ? 
Prenez par exemple un moment de votre vie où vous avez dû changer quelque chose, soit changer de ville, changer d’école, changer de travail ou encore changer de partenaire … et essayez de vous souvenir à quel point ces 2 peurs sont venues naturellement envahir votre esprit parce que pour réussir à changer, vous deviez sortir de votre zone de confort et aller dans l’inconnu. Et à ce moment là, les premières questions qui viennent dans notre tête, que ce soit consciemment ou inconsciemment : est-ce que je serai à la hauteur et est-ce que les gens vont m’aimer ?
Si les réponses à ces questions sont « négatives » il y aura automatiquement des résistances à changer et c’est précisément ce point là qui nous empêche de nous épanouir et d’être libre !  Que ferais-tu si tu n’avais pas peur ?… c’est une question à la fois tellement positive et tellement puissante, je pense qu’on se l’ai tous posé inconsciemment au moins une fois dans notre vie !
Ce qui est intéressant, c’est de savoir pourquoi on se pose cette question ? Et bien on se la pose parce qu’on a besoin de se sentir vivant, et même s’il y a 1001 manières de l’être, c’est vital de se sentir vivant pour être épanoui. Ça va sans doute vous paraître improbable ou même incroyable, mais pour se sentir vivant, il faut créer de l’incertitude, sortir de sa « zone de confort » et aller dans l’inconnu
Alors vous allez me dire qu’est-ce qui fait que malgré les difficultés, les obstacles ou les échecs, certaines personnes vivent leur propre vie et arrivent à dépasser leurs peurs alors que d’autres abandonnent avant même d’avoir commencé … C’est quoi la raison ? `
Et bien, on se rend compte que les personnes qui arrivent à dépasser leurs peurs ne sont pas forcément des SUPER-HEROS ! Mais par contre, elles ont toutes un point en commun, c’est qu’elles ont eu la volonté et la force de faire JUSTE le premier pas, ce premier pas qui fait toute la différence, car quand il est franchi, elles se rendent compte qu’elles sont capables de faire les choses. C’est à ce moment précis que quelque chose se débloque dans leur esprit, il y a un déclic qui se produit et elles enclenchent une spirale positive. 

Vous voulez savoir de quoi est-ce que vous seriez capable si vous n’aviez pas peur ?

Alors faites un test, tous les jours pendant une semaine, posez-vous cette question : Si je n’avais pas peur et que je n’avais pas de limites, est-ce je ferais ce que je suis en train de m’apprêter à faire aujourd’hui ? Si la réponse est NON pendant toute la période du test, demandez-vous si vous êtes vraiment à la bonne place mais surtout en quoi votre vie serait différente si vous n’aviez pas peur de vous lancer dans ce nouveau défi. 
Parce qu’il n’y a rien de plus puissant que la peur pour nous dépasser et nous donner cette formidable sensation d’être terriblement vivant ! À partir d’aujourd’hui, écoutez votre instinct, mais surtout faites-lui confiance, faites-le vraiment et observez à quel point le cours de votre vie va changer ! Est-ce que ça marche ? C’est à vous de le dire alors testez-le, parce que la théorie, c’est bien, mais la pratique c’est beaucoup mieux !
Le défi est d’affronter ces maudites peurs, de découvrir ce qui est inconnu parce que c’est bon d’aller de l’avant quoi qu’il arrive et de regarder vers ses rêves. Il faut juste faire attention de ne pas faire n’importe quoi sous prétexte que c’est l’inconnu, la ligne directrice est de bien rester en phase avec ses valeurs et ses objectifs. Garder le cap est essentiel, il est le garde-fou de nos errances éventuelles et autres distractions qui pourraient nous emmener vers une autre destination.
 
Allez, faites le premier pas tout de suite … Et maintenant vous n’avez plus peur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.