Bonjour,

Ce matin, au cours de ma lecture quotidienne, une phrase m’a traversée tout droit comme un éclair de lumière et je voudrais la partager avec vous :
«  Nous ne pouvons laisser à nos enfants que deux héritages : nous pouvons leur rendre leurs racines et leur donner des ailes » – Stephen R. Covey.
Je crois que nous tous, vous comme moi, avons constaté au fil des années combien nous avons tendance parfois à réagir de façon incontrôlée à certains événements ou discours, à reproduire des schémas de pensée particuliers, ou être attachés à certains détails qui paraissent totalement absurdes pour les autres, et nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes ou réagissons ainsi.
En fait, nous avons hérité de certaines habitudes de vie ou système de pensée de nos parents qui exercent sur nous une influence inconsciente et incontrôlée.

Nos racines

Chacun de nous possède des racines et la capacité à se replonger dans son histoire, de s’identifier à ses ancêtres. Nous avons besoin de prendre conscience de l’influence qu’ont eus nos parents sur nous-même comme nous en avons une sur nos enfants. Nos racines ont pris vie dans notre éducation et notre conditionnement qui ont écrit d’une certaine façon notre programme et géré nos vies, et certaines ont une influence bénéfique voire merveilleuse sur nos choix et décisions. Ce sont d’ailleurs celles-là que nous considérons comme un dû et dont nous n’avons pas conscience. En prenant conscience de nous-même, à l’aide de livres ou avec l’accompagnement de mentors, le regard que nous portons sur elles change. Nous sommes alors en mesure d’apprécier ces différentes influences qui nous ont aidé à devenir les personnes que nous pouvons devenir.
Ce programme de formation et de prise de conscience nous révèle aussi les influences négatives, voire néfastes qui nous plongent parfois dans des abîmes incompréhensibles. Nous sommes le fruit de cette subtile combinaison de cet héritage et aussi de nos influences actuelles. Regardons qui nous côtoyons, vérifions que nos fréquentations nous tirent vers le haut. Ce présent, révélateur de nous-même, nous donnera alors la force d’interrompre cette transmission générationnelle  et de veiller à ce que nos enfants adoptent de nouveaux principes et de croyances pour leur permettre de voler.

L’envol

Donner des ailes à nos enfants, et à d’autres personnes, c’est leur apprendre à trouver la liberté qui les aidera à s’élever au-dessus de toutes les habitudes de vie dont nous avons hérité. Dans cette société d’assistanat permanent au prétexte qu’il faut aider les plus faibles, elle rend les gens plus fragiles et dépendants. Apprenons à nos enfants comment devenir libres et maîtres de leur propre vie, ne laissons pas les autres prendre le pouvoir sur eux. Ou sur nous.
Prenons la responsabilité d’être des personnes de transition, nous ne sommes pas obligé de maltraiter nos enfants comme nous l’avons été, ou d’accepter d’être rabaissé ou que sais-je encore … Nous pouvons nous montrer proactifs et réécrire nos vies, nous pouvons choisir d’aider nos enfants à s’affirmer. Juste un mot pour préciser que s’affirmer ne veut pas dire de s’opposer bêtement à son environnement ou autres personnes, mais bien d’être créatif, de contribuer et d’apporter aux autres une partie de soi-même. L’opposition ou le conflit sont les armes des faibles, des incompris ou des immatures. L’adolescence est la période dite de constatation et elle débouche normalement sur une certaine maturité qui marque l’âge adulte.
Pour faciliter cette transition, vous pouvez prendre de bonnes résolutions vis-à-vis de vos parents : essayez de les comprendre, de leur pardonner et s’ils vivent encore tenter de reconstruire vos relations sur de nouvelles bases, sans ressentiment ni jugement. Ils ont fait de leur mieux, tout comme vous faites de votre mieux avec vos enfants si vous en avez. A titre personnel, j’avais partagé mon vécu avec vous chers lecteurs, il y a quelques années lorsque je vous racontais comment j’avais pu pardonné à mon père après 40 ans de conflit et d’incompréhension qui ont bloqué notre relation et celles de mes fils avec lui. Mais c’était trop tard, il venait de décéder.

Transmettre votre exemple

Alors n’attendez pas pour faire ce qui doit être fait, soyez un parent qui ne se résigne pas à reproduire le schéma, vous pouvez casser cette transmission et donner une nouvel exemple qui servira de paradigme pour votre descendance. Vous avez ce pouvoir immense de changer le monde en commençant par votre propre famille, et cela ne repose que sur une seule personne : vous.
Je sais bien que c’est difficile, que c’est un Challenge élevé et que vous aurez besoin de passer à travers les difficultés qui ne manqueront de tenter de vous bloquer ou de vous ralentir. Mais je sais que la force de votre amour pour vos enfants, ou pour les autres en général, suffira à vous donner cette énergie et cette envie qui vous porteront sur le chemin de cet accomplissement personnel.
Nous commettons parfois des erreurs mais si nous commençons par remporter des victoires intérieures et si nous travaillons de l’intérieur vers l’extérieur , les résultats ne manqueront pas de se faire connaitre. Le travail commence par un désir, le désir de centrer sa vie sur de justes principes et donc de nous défaire de nos anciens paradigmes qui découlaient de différentes autres vies qui nous ont influencées depuis notre arrivée dans ce monde.
Emerson écrivait :
« Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l’accomplir s’est accrue ».
En centrant notre vie sur de justes principes, en maintenant un équilibre entre nos actes et notre capacité à agir, nous nous donnons la force de créer une vie constructive, utile, une vie de paix et d’amour, … pour nous-même et pour ceux qui viendront après nous.
Pour terminer,  j’aurais tendance à vous dire que si vous aimez réellement vos enfants, vous ne pouvez pas faire autrement. C’est un peu violent, j’en conviens, mais je suis convaincu que c’est aussi la vérité. Et je vous dois la vérité parce que vous comptez beaucoup pour moi.
Et n’oubliez jamais que la vie vous aime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.